Une vue sur l’avenir

aller au contenu

Respirez-vous du radon dans votre logement ?

Actualités

L’Agence Régionale de Santé du Limousin, lance une Campagne de dépistage du Radon sur le territoires d Contrat Local de Santé Bourganeuf - Royère de Vassivière. Les pharmacies et les mairies des territoires concernés ont à leur disposition des kits de mesure gratuits à destination des particuliers jusqu’au 28 Février 2015.

Cette campagne de dépistage du radon réalisée à titre expérimental se déroule sur la période hivernale 2014-2015 et est animée par le CPIE.

Les précédentes campagnes de mesure réalisées en France ont montré que le Limousin est l’une des régions où les concentrations moyennes en radon sont les plus élevées dans les habitations

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle, incolore, inodore et sans saveur qui provient de la désintégration de l’uranium et du radium présents dans la croute terrestre. Présent partout à la surface de la planète, il s’échappe surtout des sous-sols granitiques et volcaniques. Migrant du sol jusqu’à l’atmosphère, sa concentration varie notamment en fonction de la géologie et des conditions météorologiques. A l’air libre le radon est dilué, sa concentration est donc faible. Cependant, dans l’espace plus confiné d’un bâtiment, il peut au contraire s’accumuler et atteindre des concentrations élevées. Il peut s’infiltrer à travers une dalle poreuse, des fissures, le passage mal colmaté d’une canalisation… et se trouver piégé à l’intérieur d’un bâtiment insuffisamment ventilé.

L’inhalation du radon accroit le risque de développer un cancer du poumon. Ce serait même la seconde cause de cancer du poumon après le tabac ! Ce risque augmente avec la concentration et le temps passé dans les locaux. Pour un fumeur, le risque de développer un cancer du poumon est multiplié par 20, à exposition égale au radon. Le risque de développer un cancer est multiplié par deux pour une personne exposée toute sa vie à une concentration en radon de 400 Bq/m3. (Un Bq/m3 correspond à la désintégration d’un atome de radon par seconde et par m3 d’air.)

La mesure de la concentration en radon s’effectue pendant deux mois, sur la période du 15 septembre au 30 avril (saison de chauffe) à l’aide d’un dosimètre à installer soi-même dans une des pièces de vie de l’habitation et dans les conditions habituelles d’occupation du logement. Le dosimètre est ensuite analysé en laboratoire.

Dans le cadre de la campagne de prévention 2014/2015, des kits de mesure gratuits sont disponibles (un par foyer) dans les pharmacies et les mairies des territoires des Contrats Locaux de Santé de Bourganeuf-Royère de Vassivière. La liste des communes concernées est disponible sur le site de l’Agence Régionale de Santé : www.ars.limousin.sante.fr.

Après la période de mesure, il suffit de retourner le dosimètre dans son sachet spécifique fourni dans le kit, à l’animateur de la campagne de votre département, en utilisant l’enveloppe à bulle affranchie pour le retour. C’est simple et gratuit.

Après analyse de votre dosimètre en laboratoire, le résultat de la mesure vous sera adressé, par courrier, avec des conseils adaptés en fonction de la concentration en radon relevée. En dessous de 300 Bq/m3, les risques sont faibles et appellent des actions préventives De 300 à 1000 Bq/m3, les risques sont moyens et nécessitent des actions correctives nécessaires Au-delà de 1000 Bq/m3, les risques sont élevés et des actions correctives sont indispensables !

Pour les risques faibles et moyens, jusqu’à 1000 Bq/m3 :
  Aérer les pièces en ouvrant les fenêtres au moins une fois par jour pendant 10mn.en cas de présence de ventilation mécanique, s’assurer que les entrées et sorties d’air ne sont pas obturées. Entretenez-les !
  Ventiler les vides sanitaires et les caves ou les sous-sols du bâtiment par les soupiraux, s’ils existent.
  Réduire les remontées capillaires et/ou les supprimer pour garantir l’étanchéité à l’eau du sol du bâtiment (ex : drainage périphérique…)
  S’assurer de l’étanchéité des voies d’entrée du radon (murs, planchers, passages de canalisations et de réseaux, fissures, accès aux caves et sous-sols…)

Pour les risque élevés, supérieur à 1000 Bq/m3 :
  Faire réaliser un diagnostic du bâtiment par un professionnel, afin de définir les travaux nécessaires pour abaisser la concentration en radon.

Pour des informations sur la campagne de dépistage :


Communauté de Communes Creuse Sud-Ouest
Route de La Souterraine 23400 MASBARAUD MERIGNAT
Tél. : 05 55 54 04 95 administration@ccbrv.fr